Encyclopédie de la parole Suite n°3 Europe

Global Europa

Par

DR

Quelle performance ! La mise en musique, contemporaine, de textes d’un quotidien sordide ou réglementaire, de textes qui arrachent la bouche et écorchent les oreilles est en fait réjouissante. Même si désespérante par la démonstration, trahie par le verbe, de la vacuité des vies de ces citoyens pris au hasard. Consommation. Homophobie. Racisme ordinaire. Violences policières. Mots glanés dans la rue, les réseaux sociaux, les textes de loi. Dessinant un quotidien kafkaïen.

La musique permet la distance. Et le choix de l’accompagnement piano, parfois ponctué d’une percussion, rattache à l’histoire du Lied, à la culture des salons de musique qui ont tant fait pour le partage des idées démocratiques en des temps évanouis. Et ce lien est souligné dans le texte même : une des interventions fait étalage de cette culture commune, européenne et développée. Tout comme la scansion, la couleur du son des mots, la diction à l’autre sont autant de marqueurs – quelle que soit la langue utilisée – du caractère commun de cette culture d’Europe. Alors oui, une désespérance aussi. Que de petit, que de sans sens, que de parti pris, que de vide rempli par une consommation sans valeur, des haines sans objet, des contraintes sans corps. On en sort remué, presque atteint. La nausée sartrienne.

Ce qui nous sauve de cette dépression lourde, c’est la performance incroyable des deux acteurs et du pianiste. Car un spectacle en 25 langues, toutes apparemment utilisées avec les accents et la diction propres à chaque langage, est un exercice de haute volée, un funambulisme admirable de tendresse et de charnel pour chacun de ces idiomes. Mention spéciale pour la soprano, incroyable de précision dans la voix, le geste, le mouvement et la posture. À voir, écouter et déguster, voix qui éclairent un peu les ombres de ces cultures partagées et permettent d’entrevoir le chemin d’une Europe lumineuse et en avancée sublime autour d’une certaine idée et d’une certaine pratique de l’art et de sa puissance à forger un futur conscient.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par