Sopa Nuvem (Soupe Nuage Noir)

Recette de grand-père

Par

DR

Le théâtre, c’est un peu comme la cuisine. On réunit des ingrédients, on les mélange et on les travaille avec des ustensiles jusqu’à obtenir un plat qu’on invite à partager. D’ordinaire, la recette est tenue secrète dans le mystère des répétitions, mais la Companhia Caótica nous convie à la dégustation d’une soupe et c’est justement son élaboration qui va faire théâtre. Cette soupe n’est pas n’importe quelle soupe. C’est avant tout un souvenir, le meilleur souvenir qu’un enfant garde de son grand-père décédé. Et c’est pour faire revivre ce souvenir, et par extension pour redonner corps à la présence de l’être cher disparu, qu’un père va remuer ciel et terre pour en retrouver la recette. Dans un décor domestique (avec une vraie cuisine), António tente de reconstituer la fameuse soupe aux haricots et aux pâtes de son père, mais il ne peut y arriver tout seul. À l’aide d’un impressionnant dispositif vidéo, à la fois ludique et touchant, António entre en dialogue avec d’autres membres de sa famille, dispersée aux quatre coins du Portugal, allant jusqu’à plonger à l’intérieur du film pour récupérer tel ou tel ingrédient spécial. Il demande aussi la participation du public dans cette élaboration mêlée de souvenirs qui devient peu à peu musicale. Avec cette tambouille intérieure, c’est en fait un magnifique processus de deuil qui nous est proposé de suivre, une quête d’apaisement pour laquelle toute une famille, mais aussi toute une culture s’engagent. « Soupe Nuage Noir » est une belle mise en lumière de notre responsabilité de transmission, celle de rassembler les morceaux épars du monde pour conserver le goût de la vie.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par