Milieu

Milieu
Par

(c) Benoit Schupp

Nouvellement baptisé « Terrain de jeu protéiforme », le TJP de Strasbourg accueille en partie les Giboulées, 40e biennale internationale Corps-Objet-Image. Des formats courts, intimistes, qui interrogent les frontières avec le vivant et tentent de décoller l’étiquette uniquement « jeune public » de la marionnette. Voilà qui définit à merveille le délicat « Milieu » ; autour d’un petit cylindre, les grands spectateurs s’agglutinent, se touchent, se déplacent pour observer un personnage d’os et de fils qui tente en vain de s’échapper d’un marécage mouvant. Le marionnettiste et maître des lieux Renaud Herbin, perché très haut sur la structure, prête joliment le souffle et les efforts à ce héros beckettien.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par