Renaud Garcia-Fons à l'Européen

Renaud Garcia-Fons à l’Européen

Par

On avait déjà parlé de Garcia-Fons dans « I/O » à l’occasion de sa venue au festival Vagamondes de Mulhouse au mois de janvier, comme larron de « Strange Strings » avec Vincent Segal et Ballaké Sissoko. Le voici en tournée pour la sortie de son album « La Vie devant soi ». Entre contrepoint baroque, mélodies debussyennes et arabesques de gammes hispaniques ou orientalisantes, le contrebassiste virtuose déploie un étonnant mélange d’ambiances : chanson rétro, folklore upbeat, jazz contemporain… Qu’elles soient frottées, pincées ou frappées, les cinq cordes de sa contrebasse chantent une fusion heureuse entre l’Orient et l’Occident. Accompagné avec minutie à l’accordéon par David Venitucci et alternativement à la batterie et au vibraphone par Stephan Caracci, Garcia-Fons est un personnage d’une douceur et d’une humilité infinies, s’excusant presque d’être là à délivrer ses envoûtantes mélopées. Rejouée en rappel, la magnifique ballade « Le Long de la Seine » a des accents michellegrandiens et conclut la soirée avec beaucoup de tendresse.

« La Vie devant soi », janvier 2017 (E-motive Records)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par