La Nuit animale

Choisie pour ouvrir la cinquième édition du festival Spot, la première création de Charles Chauvet jongle habilement entre réalisme universitaire et transe amérindienne. Diplômé du TNS, il pilote ici texte, mise en scène, et une scénographie que l’on sent calculée au millimètre. Après une première partie réaliste qui monte en pression sourde de façon très subtile, laissant le public remplir les creux, la scène est laissée à Isabel Aime Gonzalez Sola dans une longue séquence chamanique qui n’est pas sans rappeler certaines oeuvres de Gisèle Vienne. A vocation, il semble, purement esthétique, « La Nuit animale » n’entend pas porter de message politique mais faire appel aux sens du public.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par