La 7e vie de Patti Smith

La 7e vie de Patti Smith
Par

© Christophe Raynaud de Lage, Benoît Bradel

On s’attend dans un spectacle sur Patti Smith à entendre du Patti Smith, à voir du théâtre documentaire, style biopic live, idéalement avec du rock à fond. Ici, il ne s’agit pas tant de la chanteuse que du rapport d’une fan (l’autrice Claudine Galea) avec son idole. Celle-ci nous embarque dans le récit semi-fantasmé de sa propre adolescence, de sa rencontre avec la voix grave de l’androgyne iconique qui lui servit de modèle et dont elle ne se départira jamais vraiment. Le désir de gémellité irrigue l’ensemble du spectacle mais fonctionne en définitive comme un miroir aux alouettes ; la formule incantatoire, pourtant si caractéristique de Patti Smith, se transforme en gentille comptine. En somme, un spectacle en forme d’hommage qui a pour mérite d’offrir une respiration musicale dans le tourbillon avignonnais. Claudine Galea le dit elle-même : l’esprit rock est passé, nous en restent des échos diffus, empreints d’une douce nostalgie.

(avec Noémie Regnaut)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par