© Danica Bijeljac

Il faut plonger dans les entrailles du Théâtre de Chaillot pour atteindre la salle où se tiennent les représentations de « Lettres jamais écrites ». Ce spectacle de la compagnie Hippolyte a mal au coeur fait se rencontrer quinze adolescents et quinze auteurs confirmés (Delphine de Vigan et Karin Serres ont, entre autres, répondu à l’appel d’Estelle Savasta). Il en résulte un joli spectacle qui touchera aussi bien les adolescents que ceux qui n’en sont plus tandis que les correspondances se déroulent. Lettre à son existence d’une jeune fille perdue, lettre au grand-père chéri disparu, les thèmes abordés par les jeunes sont universels et la forme épistolaire permet à chacun de piocher dans ce qui lui parlera le plus. « Lettres jamais écrites » est un spectacle évanescent comme des souvenirs de jeunesse, léger comme un parfum d’été dont le sillon, pourtant, vous suivra après la représentation.

  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Shares

D'autres articles par