Textes en apesanteur

5.Tera-Nuits+1 (errances cosmiques)
Par

DR

Sur un plateau nu, avec quelques accessoires et un soupçon de musique, le comédien et metteur en scène Étienne Pommeret et l’astrophysicien Jean-Philippe Uzan font dialoguer deux littératures cousines, celle de l’art et de la science, entremêlant les mots de ceux dont on dit avec tendresse qu’ils sont « dans la lune ». Ils évoquent les avancées scientifiques, et à mesure que la représentation du cosmos change dans l’Histoire, les écrits des poètes se transforment et la langue des étoiles évoluent. Toutefois si ce beau voyage témoigne de la même communauté d’imaginaire, il peine à trouver son but. Si les textes sont juxtaposés, ils ne se répondent pas toujours. A nous alors de fournir l’effort cognitif pour rapprocher ces corps célestes, sans que le sens ne soit évident, ce qui peut devenir frustrant à la longue. Manquement dans la dramaturgie ou volonté d’ouverture trop appuyée ? A nous encore de trancher. Cela dit le spectacle est tout à fait honnête avec ce postulat puis qu’il est sous-titré « errances cosmiques », ce qui a tout de même quelque chose à voir avec le tâtonnement propre à la recherche scientifique. Une invitation, plutôt agréable donc, à lâcher le cordon qui nous retient à la station spatiale pour nous laisser dériver dans l’apesanteur.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par