Ponce Pilate, l'histoire qui bifurque

Noeud gordien

Par

DR

Peu de personnes auront ainsi tenu entre leurs mains, sous l’exigence de leur décision, un avenir humain et sociétal de cette ampleur : Jésus mourra-t-il ou non ? Le christianisme existera-t-il ou pas ? Schrödinger n’est pas loin.

Voilà donc Pilate convoqué par la mémoire de l’histoire : notre esprit humain a faim de comprendre ce qui se passa dans le cœur et le cerveau de cet homme lors de sa prise de décision. Le cheminement de celle-ci, de l’intime à la fonction, du fonctionnaire au stratège social, de l’homme omnipotent au procurateur empêtré dans les conflits de clans, d’ethnies, de respect des lois de Rome où, alla fine, seul l’argent collecté pour l’Empire justifiera ou non la pertinence. Écho étonnamment contemporain de la difficulté de la prise en compte de la temporalité dans nos sociétés si complexes.

Il y a du Hannah Arendt dans ce déchirement où la décision ne sait s’émanciper du poids des traditions et des contraintes du politique, mise en œuvre qui à toute bifurcation impose la prise en compte des puissances fantasmatiques et jalouses des corps constitués qui nous entourent. Absence de liberté dès lors que la fonction portée éloigne toute indépendance, soi comme nœud gordien d’une décision qu’il faudra prendre, quelle qu’elle soit. Poids insupportable de cet enjeu qui se révélera ensuite historique.

Le choix des marionnettes pour montrer cette errance est fabuleusement efficace : le conteur, présent derrière la marionnette, est une projection de notre propre cognition, un zoom avant qui enferme dans ce huis clos le spectateur tel Pilate lui-même. Le défilé des témoins, prédicateurs, représentants de puissances plus ou moins obscures mais toutes pénétrées de leur vérité, enivre jusqu’au tournis. Je suis Pilate, je suis humain, je suis membre d’une société et je dois faire un choix. Vertige de la puissance de la décision à prendre.

Dans ce lieu transformé, sublime agora de rencontres des amoureux du Verbe et de sa mise en abyme sur les planches, la MC93, « Ponce Pilate » interpelle comme rarement, intelligence et élégance extrêmes au service d’un absolu auquel chacun de nous est ou sera confronté.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par