D’autres

D’autres

Par

On connaît bien Tiphanie Bovay-Klameth pour ses élucubrations absurdo-poétiques qui émaillent en chanson les productions du collectif Gremaud/Gurtner/Bovay, dont le théâtre Vidy-Lausanne a fait une rétrospective récemment. Elle et ses « partners in crime » dressent au fil des pièces un portrait choral de tout et de rien où la tendresse affleure à tout moment derrière le rire. Ici, c’est en solo que la performeuse se lance, pourtant accompagnée d’une foule de personnages chamarrés mais toujours ordinaires qui apparaissent tour à tour sous ses traits. Un one-woman-show donc, une litanie d’esquisses suisses qui affirme vaillamment son identité et sa culture. Et même si le panache de la comédienne est un plaisir à voir pour tous, il est peut-être un peu plus ardu pour les non-membres de la confédération helvétique de goûter aux subtilités du texte. Les private jokes nous échappent ; reste alors une plongée sociologique au fin fond d’un village vaudois.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par