(c) Yoshiko Kusano

Lorsque plusieurs personnes vous assurent que vous ressemblez étrangement à une certaine Helen W, il y a de quoi vous donner envie de faire la connaissance de votre doppelgänger. Mais Aurore Jecker ne se contente pas d’aller à la rencontre de son double suisse-allemande : profitant d’un temps de désœuvrement estival qui ne demandait qu’à être rempli par un certain sens de l’aventure et de l’improvisation, elle s’embarque dans une pérégrination de plusieurs semaines de Fribourg à Bâle mêlant marche à pied et errance dans des skate parks déserts. Sous la forme minimaliste d’une soirée-diapos de 50 minutes, Jecker réussit à mener une enquête sur les contours même de la réalité, qui pourrait bien donner un sens littéral au rimbaldien « je est un autre » : un petit bijou scénique aussi improbable qu’irrésistiblement subtil et drôle.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par