Carte blanche à Stanislas Nordey

Carte blanche à Stanislas Nordey

Par

Théâtre Ouvert propose une semaine sur les écritures contemporaines, souhaitant mettre en avant, ouvrir et questionner le carrefour entre écriture et théâtre : comment le théâtre s’approprie-t-il le langage ? Stanislas Nordey ouvre le bal en posant sa voix sur « La Nuit La Chair », de David Léon. Par une surarticulation naturelle, une voix pleine et vibrante, il traverse le propos du texte et nous emmène à travers une quête identitaire où pronoms, univers, désirs, rapports et personnalités se confondent.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par